Rendre sa voiture autonome grâce à la cartographie

Rendre sa voiture autonome grâce à la cartographie

Une voiture autonome est une voiture qui est capable de circuler sur la route sans qu’un conducteur n’intervienne. Partie du constat selon lequel près de 90% des accidents routiers sont dus à des erreurs de conduite humaine, la création des voitures autonomes visait un maximum de sécurité autant pour le conducteur que pour les usagers de la voie publique. Actuellement, ce concept est très en vogue dans tout le monde de l’automobile.

Une brève histoire des voitures autonomes

Le concept de voiture autonome a été imaginé il y a déjà bien longtemps. C’est en 1939, au cours de la Foire internationale de New York que l’entreprise General Motors expose pour la première fois l’idée d’utiliser une forme d’intelligence artificielle sur les grandes routes de l’Amérique. En 1958, au cours d’une émission, Disney parle d’une vision selon laquelle la route serait capable de permettre aux voitures de se suivre automatiquement. En 1977, Tsukuba, un laboratoire de recherche japonais produit la première voiture autonome roulant à 30km/h sur un circuit dédié. Depuis, de nombreux efforts ont été déployés par les centres de recherche pour limiter les interventions humaines et pour conférer toujours plus d’autonomie au véhicule. Plusieurs modèles sont sortis : la camionnette automatique de Mercedes-Benz en 1984, les véhicules VaMP and Vita-2 en 1994, Navlab en 1995, …

La cartographie : un incontournable

Depuis leur création, les voitures autonomes ont développé de plus en plus de fonctionnalités pour faciliter la conduite. Malgré les nombreux efforts des scientifiques, il semblerait qu’une voiture ne puisse être totalement autonome sans un système de géolocalisation adéquat. Une carte des routes doit pouvoir servir de référence aux voitures autonomes. De nos jours, elles sont composées de capteurs de mouvement, de caméras embarquées et d’un ordinateur central. Tous ces éléments sont coordonnés de telle sorte que l’intelligence artificielle de la voiture puisse modéliser la route où elle se trouve et la comparer avec la carte de base. Ainsi, elle pourra prendre seule ses décisions sur la route. Des limites subsistent encore : avec les systèmes de GPS actuels, la précision de localisation est d’environ 7 mètres. Pourtant, une totale autonomie n’est possible qu’avec 20 centimètres de précision.

Les perspectives d’avenir : cartes HD

Les informations recueillies par l’intelligence artificielle de la voiture doivent être actualisées à la minute près pour que le véhicule soit bien réactif. Cette condition remet en question l’utilisation des systèmes cartographiques traditionnels. Le défi actuel dans le secteur de l’automobile est d’élaborer un système cartographique plus précis que ceux qui existent déjà. Grâce à ces nouvelles cartes, la position réelle de la voiture sera connue. Le système embarqué doit pouvoir connaître l’exact emplacement des panneaux de signalisation ainsi que la valeur des angles de tournants. Conscients de ces enjeux, plusieurs entreprises de construction automobile collaborent avec des cartographes pour pouvoir optimiser chaque jour un peu plus de la capacité autonome des voitures. La création de ce système de cartographie de voiture est un véritable défi à relever vu qu’il existe des millions de kilomètres de route et donc des centaines de millions de paramètres à prendre en compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *